+33 4 79 34 92 15
Articles 0

Caméras thermique

Découvrez notre gamme de caméra destinée à la lutte contre les risques incendie et industriels. Grâce à notre usine de production, nous proposons plusieurs types de caméras fabriquées et certifiées aux normes européennes.

Nous distribuons et commercialisons les produits dans toute la France, Afrique, Suisse Française, Dom-Tom … Pour plus d’infos, nous vous invitons contacter le service commercial disponible de 8h à 17h.

100% Satisfaction

Garantie

Livraison Offerte

à partir de 400€ d'achat

Service client

8h00-12h/13h30-18h00

Paiement en ligne

Sécurisé

3 résultats affichés

Bon à LIRE

Caméra thermique :

Une caméra thermique capte le rayonnement infrarouge (ondes de chaleur) émis par les corps et qui varie en fonction de leur température. Une caméra thermique ne permet généralement pas de voir derrière une paroi ou un obstacle. Elle reproduit la chaleur emmagasinée par un corps, ou montre le flux thermique d’une paroi en raison d’un foyer se trouvant à l’arrière.

Les vitres ainsi que les parties métalliques polies reflètent l’image thermique tels un miroir. Cette image, moins nette, peut induire un observateur en erreur.

Bien que la longueur d’onde du rayonnement infrarouge dépende de la température, les caméras thermiques ont en général un seul canal (comme une caméra monochrome), et les caméras se contentent de produire une image de l’intensité du rayonnement, qui permet également d’apprécier la température de la source. La couleur produite par la caméra est une fausse couleur, obtenue en associant une couleur à l’intensité reçue, afin de faciliter la lecture directe de la température : à chaque couleur de l’image correspond une température.

Lutte contre l’incendie :

La caméra infrarouge peut servir en lutte contre l’incendie. Elle permet de détecter très rapidement un foyer ou même un feu couvant, par exemple :

  • feu ou foyer résiduel dans un joint de dilatation ;
  • point chaud après extinction d’un feu de cheminée ou de combles ;
  • feu électrique : court-circuit, faux-contact entraînant une surchauffe ponctuelle.

 

Industrie et recherche :

Dans le domaine de la recherche et développement et jusqu’au dépannage, l’imagerie infrarouge permet (sans toucher ni dégrader l’échantillon ou l’objet étudié) de révéler de nombreux types d’anomalies dans le contrôle de fabrication, par exemple de systèmes de combustion ou de propulsion, de systèmes de refroidissement, de circuits imprimés, de nouveaux matériaux, pour étudier des phénomènes de changement de phase ou certaines réactions thermiques (exothermiques ou endothermiques), ou encore les écoulements laminaires ou certains vortex d’une conception aérodynamique1.

Elle permet de mieux voir et mesurer certaines contraintes mécaniques2, des phénomènes de contrainte thermique3, de chocs thermiques4, des anomalies de température, de dissipation thermique, de chaleur latente ou d’autres caractéristiques thermiques de matériaux, qui parfois traduisent des frottements anormaux5, défaut de lubrification, des vices ou défauts cachés (bulles, fissures, interstices, phénomène de corrosion ou de délamination ou un décollement, etc.

Lors du dépotage de wagons ou de citernes, le niveau dans la cuve de certains produits chimiques peut être observé à l’aide de la caméra thermique.

Des progrès techniques en améliorent la sensibilité et précision (résolution géométrique, objectifs macro et applications à la microscopie photothermique6…) et la réactivité dans le cas des vidéos thermiques7. L’étude des plantes et de la faune ou encore des températures de surface de l’eau8a aussi bénéficié des caméras thermiques.

PLUS D'INFORMATIONS ?

VOUS AVEZ UN BESOIN SPÉCIFIQUE?