+33 4 79 34 92 15
Article 0

EPI Aluminisés

Matériel Pompier conçoit et crée tous ses vêtements en utilisant uniquement des matières premières et des accessoires 100% européens, offrant à ses clients la meilleure combinaison de qualité et de technologie avancée. Matériel Pompier est un revendeur exclusif de certaines des entreprises les plus importantes du secteur de la sécurité, qui a reconnu sa capacité sur le marché grâce à ses stratégies avancées et à sa connaissance du secteur. Aujourd’hui, Matériel pompier est l’exemple parfait de l’expérience sur le marché et de la technologie avancée.

100% Satisfaction

Garantie

Livraison Offerte

à partir de 400€ d'achat

Service client

8h00-12h/13h30-18h00

Paiement en ligne

Sécurisé

Bon à LIRE

EN 1486 :

Cette norme est liée aux vêtements de protection pour les pompiers.

Il s’agit des méthodes de tests et de performance des vêtements qui sont utilisés contre les incendies.

 

Elles sont appliquées en Europe et il est nécessaire de réaliser la série de tests suivante :

  • Propagation de la flamme
  • Chaleur radiante
  • Chaleur Convective
  • Chaleur de contact
  • Résistance à la chaleur
  • Surface mouillée
  • Résistance à la traction
  • Résistance à la torsion

NFPA 1971 :

Cette norme est liée aux ensembles de protection pour combattre les feux de structures ou les feux de proximité.

Elle est appliquée en Amérique du Nord et du Sud.

 

Pour l’obtenir il est nécessaire de réaliser la série de tests suivante :

  • Test de résistance aux flammes
  • Test de performance de protection à la chaleur radiante
  • Résistance à la déformation thermique
  • Test de résistance à l’absorption d’eau
  • Test de résistance à la torsion
  • Flexion à basse température
  • Résistance à la pénétration de liquide
  • Adhérence après le test de flexion mouillée
  • Flexion mouillée
  • Performance de protection thermique
  • Test de résistance à la pénétration de l’eau
  • Résistance à la haute température de blocage

 

EN 11612 :

Protection anti-feu ou retardateur de flamme : voyez la norme EN 11612

Cette norme, qui est venue remplacer la norme EN 531, spécifie les exigences de performances des matériaux et des vêtements de protection contre la chaleur et les flammes (sauf les vêtements de pompiers et soudeurs). Ces exigences sont applicables aux articles d’habillement pouvant être portés dans un large éventail d’utilisations, où il existe un besoin de de vêtements offrant des propriétés de propagation de flamme limitée et où le porteur peut être exposé à une chaleur émise par rayonnement, par convection, par contact ou à des projections de métal en fusion. De fait, la norme internationale EN ISO 11612 s’applique pour les vêtements (EPI de catégorie 2 ou 3) fabriqués avec des matériaux souples, conçus pour protéger le corps humain sauf les mains, contre la chaleur et/ou les flammes.

Par rapport à l’ancienne norme EN 531, c’est que, désormais, la doublure doit être retardatrice de flamme, comme le tissu extérieur de code A (voir dans le paragraphe suivant), sans s’embraser, sans fondre et sans faire de trou. De même, le caractère retardateur de flamme est aussi testé après un nombre maximal de lavage (50), et des exigences concernant la résistance des coutures et le caractère retardateur de flammes ont également fait leur apparition.

Nouvelle norme EN 11612 : mode d’emploi

Le but de la norme 11612 est simple : diminuer les risques que les vêtements brûlent et ne provoquent des blessures supplémentaires au porteur. Les performances des vêtements répondant à cette règlementation sont indiqués par 6 indices (de A à F), qui testent respectivement la propagation de la flamme, la résistance à la chaleur convective, radiante, la résistance aux projections d’aluminium en fusion, aux projections de fonte en fusion et la résistance à la chaleur de contact. C’est pour cette raison que vous pourrez voir parfois mentionner les désignations comme tel : 11612A, 11612B, 11612C, 11612D, 11612E, 11612 F.

De surcroit, le modèle doit toujours satisfaire au code de propagation des flammes A1 ou A2 et à au moins une des codifications de B à F. L’étiquette du vêtement indiquant au final la classification obtenue. A noter également que le matériel doit être couvert d’un côté et qu’il convient de prévoir un chevauchement suffisant entre la veste et le pantalon.

PLUS D'INFORMATIONS ?

VOUS AVEZ UN BESOIN SPÉCIFIQUE?